Fondation pour l'Assistance Morale aux Détenus

Nos missions

Assistance morale

Tous les conseillers moraux offrent une assistance individuelle: ceux qui le souhaitent offrent en outre une assistance collective, lors d’activités et de projets spécifiques, dans certains cas en partenariat avec des intervenants provenant d’autres organisations.

L’assistance morale agit sur plusieurs niveaux :

Service Social

Le service social tel qu’il existe actuellement a été mis en place dans les années 90 et est composé de trois assistants sociaux. Le champ de travail est limité à la région de Bruxelles, c’est-à-dire les détenus des prisons de Forest, Berkendael et Saint-Gilles ainsi que les ex-détenus qui habitent Bruxelles.

Les assistants sociaux ont pour missions d’apporter une aide sociale aux détenus et ex-détenus et cela à la demande du détenu lui-même, de sa famille, des conseillers moraux ou du service social interne de la prison.

L’assistance sociale consiste à :

  • Fournir de l’information et apporter de l’aide afin de résoudre des problèmes administratifs.
  • Définir un trajet d’accompagnement qui a pour but de favoriser la resocialisation après la libération.

Le service social de la FAMD participe aussi à des permanences dans les établissements pénitentiaires bruxellois. Ces permanences sont organisées par des services externes reconnus par la Commission Communautaire Commune de la Région Bruxelles capitale comme services d’aide aux justiciables.

Permanences :

  • Permanence « Accueil Nouveaux Entrants » à Forest
  • Permanence COCOM à Forest
  • Permanence « Accueil Famille » à Forest
  • Permanence dans l’aile A à Saint-Gilles

Le service social de la FAMD assure aussi la guidance des ex-détenus lors de leur retour dans la société. La recherche d’une habitation et la mise en œuvre d’un trajet d’accompagnement sur le plan de la formation et l’emploi sont les aspects les plus importants. Pour ce faire, nous collaborons étroitement avec des maisons d’accueil, des agences d’immobilières sociales, des centres de formation, des services régionaux de l’emploi, etc.

Pour la recherche de logement, travail souvent laborieux après une incarcération, la FAMD a mis en place une collaboration spécifique avec l’agence immobilière sociale IRIS. En effet, la guidance sociale par le service de la FAMD est reprise comme condition dans le contrat de bail proposé par cette agence immobilière. Iris accueille un nombre de plus en plus grand de personnes suivies par le service social.

Si la famille d’un détenu rencontre des difficultés, elle peut également bénéficier de l’aide et du suivi du service social.

Par le biais de son service social, la FAMD est également membre de différentes fédérations ou associations. Les réunions auxquelles les coordinateurs ou les assistants sociaux participent sont des lieux d’information, d’échange, de confrontation et d’élaboration de pratiques. Il y a :

  • Les réunions COCOM
  • Les réunions « Welzijnsteam »
  • Les Midis de la Fidex
  • Les réunions de la ligue de Santé Mentale

Le service social a également mis en place des classes d’accueil à la prison de Saint-Gilles en collaboration avec le Service de Réinsertion Social (SRS). Ces classes sont destinées aux détenus arrivant à la prison de Saint-Gilles et ne sachant pas s’exprimer en français. Un module de quatre fois deux heures leur est donné afin de leur inculquer les bases du français pour pouvoir se débrouiller au sein de la prison.

Projets:

 Projet social : recherche de subventions pour pouvoir soutenir financièrement (colis alimentaire) less usagers

 

Animation et formation

Le service d’animation et de formation de la FAMD vise à offrir aux détenus la possibilité de participer à diverses activités socio-culturelles et formations durant leur détention. Proposer ces activités aux détenus est très important, cela leur permet de se retrouver en groupe, de sortir de cellule bien évidemment mais aussi et surtout de réapprendre certaines valeurs de vivre ensemble et de savoir être, comme par exemple savoir écouter, respecter autrui, savoir communiquer ses idées sans les imposer, etc. Participer à des activités leur permet également de se sentir reconnus en tant qu’individus, ce qui est primordial pour pouvoir se reconstruire et penser à leur réinsertion dans la société pour l’après prison.

Au fil des années, de nombreuses collaborations ont été mises en place avec d’autres services d’aide aux justiciables mais aussi avec des bénévoles.

  • Le service organise l’activité « Jeux de société » à l’annexe psychiatrique de Forest en collaboration avec le Service de Réinsertion Sociale (SRS).
  • Il assure également à la permanence bibliothèque à la prison des femmes de Berkendael mise en place par le SRS.
  • Il participe aux diverses activités proposées et coordonnées par l’Accueil Protestant Onthaal (APO) : atelier créatif, potager, etc. à l’annexe psychiatrique de Forest, et ce en collaboration avec les autres services bi-communautaires d’aide sociale aux justiciables de Bruxelles.
  • L’Office de réadaptation sociale (ORS) organise également un atelier créatif à la prison de Forest (droit commun) avec l’aide d’une bénévole ayant étudié l’art thérapie.

    Toutes ces activités sont hebdomadaires.

Le service essaie aussi de multiplier les collaborations avec des institutions externes au milieu carcéral, comme par exemple : 

  • avec des acteurs qui viennent animer des modules de théâtre,
  • avec le Théâtre Royal de la Monnaie et son projet « Un pont entre deux Mondes » qui a permis de mettre en place un atelier de chant à l’annexe psychiatrique de Forest tous les vendredis après-midi. La Monnaie a mis un professeur de chant à disposition pour cet atelier ainsi que divers instruments, tels un djembé, un synthétiseur, une radio avec port USB, etc.  Cet atelier de chant est également en place à la maison de peine de Leuven (Leuven Centraal) où une fois par semaine, un groupe de détenus accompagné par un conseiller moral et dirigé par une chef de chorale professionnelle, développe ses talents vocaux sur un répertoire varié et réalise ponctuellement des créations originales.

Le service met également en place des projets ponctuels tels que des formations, des concerts, des expositions, etc.

Par le biais de son service animation et formation, la FAMD est membre de diverses associations qui promeuvent les activités socio-culturelles et l’art en prison tel que le Réseau Art et Prison et la Fédération des Associations pour la Formation et l’Education en Prison (FAFEP).

Projets:
  • Taule de Dames à la prison de Berkendael :

Trois musiciens ont rencontré des détenues de la prison de Berkendael pour recueillir leurs témoignages et ensuite les mettre en musique avec leur accord et leur collaboration. Ce projet se clôturera par une série de concerts dans les prisons ainsi qu’à l’extérieur de celles-ci.