L’assistance morale en prison

Celles et ceux qui sont libres et qui vont à la rencontre de celles et ceux qui ne le sont pas s’appellent les conseillers moraux.

Ils et elles offrent à celles et ceux qui les appellent une écoute attentive et sans jugement. Une attention qui sait que la personne ne se résume pas à ses actes. Une écoute active en toute confidentialité, un soutien moral et psychologique afin de soulager la peine.

L’orientation des détenus vers les services qui peuvent contribuer à la réinsertion réussie fait partie intégrante de leur travail.

Les conseillers moraux organisent également, dans la mesure du possible, une série d’activités collectives comme des débats, des ateliers d’écriture ou autres activités créatives.

Les conseillers moraux sont rémunérés ou bénévoles. Ils ne sont jamais assez nombreux.