Fondation pour l'Assistance
Morale aux Détenus

Avenue de Stalingrad 54
1000 Bruxelles
Tel : +32 2 537 59 28
+32 473 48 15 88
Fax : +32 2 537 10 93

 

MONS Prison de Mons

Bd. W. Churchill 24 - 7000 Mons

Tél.: 065/40 28 00
Fax: 065/34 61 08

 

Historique

 

La construction de la prison de Mons fut entamée en 1863 et la mise en service eut lieu en 1867. Il s’agit d’une prison cellulaire de type Ducpétiaux, disposée en étoile. La superficie de l’établissement est de 1 ha 600.

Son histoire est calquée sur l’histoire du pays. Un monument à la mémoire des prisonniers de guerre déportés dans des camps de concentration fut érigé dans le mur d’enceinte à l’endroit de l’ancienne porte d’entrée de la prison.

On relèvera encore que Paul Verlaine y fut détenu d’octobre 1873 à janvier 1875 suite à sa condamnation pour coups et blessures contre Rimbaud. Il y a écrit des poèmes qu’il souhaitera dans un premier temps réunir sous le titre « cellulairement ». Mais il abandonnera l’idée et les poèmes sont dispersés principalement dans trois recueils : « sagesse », « jadis et naguère », et « parallèlement ».

La section pour hommes est composée de quatre ailes, qui ont été successivement modernisées et remises en service en 1992, en 1997 et en 1999 et 2003. Elle est également dotée d’une annexe psychiatrique également rénovée en 1997. Un quartier destiné aux femmes a été ajouté en 1987 et est construit en forme circulaire élevé sur deux niveaux.

 

Capacité et Infrastructure

 

La prison de Mons est un établissement cellulaire fermé. Elle assure la fonction de Maison d’arrêt et de Maisons pour peines tant pour la population masculine que féminine. Elle comporte également une annexe psychiatrique dédiée à l’hébergement des personnes relevant de la loi sur la défense sociale.

La section réservée aux hommes se compose de quatre ailes et de l’annexe psychiatrique qui ont une capacité théorique d’hébergement de 274 personnes. Le quartier des femmes a quant à lui une capacité théorique d’hébergement de 29 personnes.

 

Régime

 

La prison de Mons est une maison d’arrêt (destinée aux détenus préventifs) et une maison pour peines (destinées aux détenus condamnés). Elle dispose également d’un quartier de détention pour les femmes ainsi que d’une annexe psychiatrique.

 

Ateliers

 

La prison de Mons dispose d’un espace restreint pour la mise au travail des détenus. Un atelier, fournissant du travail pour 30 à 40 détenus fonctionne toute l’année. Le travail à exécuter consiste principalement à l’assemblage de blochets, chlorures, clips de différentes tailles, boites encastrables.  Certains travaux sont également exécutés à titre occasionnel. Il s’agit de travaux type mailing, pliage et étiquetage d’enveloppe pour différentes organisations ou entreprises.  La prison dispose également d’un atelier dans le quartier pour les femmes. Il s’agit d’un atelier régie dans lequel sont opérés des travaux de couture principalement destinés à la confection de vêtements destinés à la population détenue. Cet atelier occupe en moyenne 13 femmes.

 

 

 

Activités pour les détenus

 

La formation et l’éducation

En ce qui concerne les hommes, les formations suivantes sont dispensées :

·                   Formation de remise à niveau (français, mathématiques, matières informatiques), dispensée par l’Ecole de Promotion Sociale de Vie Féminine en partenariat avec l’ADEPPI.

·                   Modules de formation en électricité, dispensés par l’Ecole de Promotion Sociale de Quaregnon.

·                   Modules de formation en cuisine, dispensés par l’Ecole de Promotion Sociale du Borinage.

·                   Modules de formation en garnissage, dispensés par l’Ecole de Promotion Sociale de Jemappes.

En ce qui concerne les femmes, les formations suivantes sont dispensées :

·                   Formation de remise à niveau (français, mathématiques, bureautique), dispensée par l’Ecole de Promotion Sociale de Vie Féminine en partenariat avec l’ADEPPI.

·                   Formation professionnelle en couture dispensée par l’Ecole de Promotion Sociale de Jemappes.

·                   Formation pré-qualifiante « Passerelle vers la liberté ». L’ADEPPI assure  le suivi des demandes à caractère pédagogique.

 

Les activités culturelles et de détente

Les activités culturelles disponibles à la prison de Mons font l’objet d’une programmation annuelle. Elles dépendent des opportunités et des partenariats extérieurs. Il peut s’agit d’activités comme de théâtre ‘improvisation’, d’initiation au Djembé, de pièces de théâtre ou encore de concert.

Outre les visites familiales, les activités de détente quotidienne consistent essentiellement en promenades et activités sportives proposées trois fois par jour dans les préaux (chaque aile de la prison dispose d’un préau) et d’un accès à la salle de body et fitness (accessibles seulement à la population masculine).