Fondation pour l'Assistance
Morale aux Détenus

Avenue de Stalingrad 54
1000 Bruxelles
Tel : +32 2 537 59 28
+32 473 48 15 88
Fax : +32 2 537 10 93

 

DINANT Prison de Dinant

Place d'Armes 1 - 5500 Dinant

Tél.: 082/21 37 80
Fax: 082/22 66 54

Historique

 

Première prison du système dit cellulaire érigée en Belgique sur le modèle de Ducpétiaux,  les travaux débutèrent en 1849 sous la houlette de l’entrepreneur Gaudinne et elle fut inaugurée le 1er juillet 1853.

Au départ, la superficie totale de 31, 50 centiares fut ramenée au début du 20° siècle à 27, 40 ca suite à une emprise côté Meuse afin d’y aménager un boulevard. Deux tiers environs est bâti et le tiers restant est composé de deux cours latérales accessibles par une porte cochère et d’un potager qui entoure la partie cellulaire. La façade orientée au nord présente un corps de logis à deux étages avec pignon à redents, flanqué de tours octogones à flèches aigues. Des tourelles à encorbellements se détachent aux angles des murailles crénelées. La porte d’entrée en bois à double battant s’ouvre en plein axe central du bâtiment. Elle est flanquée d’une colonne massive en pierre de part et d’autre et est surmontée d’une pierre où il est gravé « maison d’arrêt ».

 

Capacité et Infrastructure

 

La capacité de la prison de Dinant était au départ de 42 cellules, dont 9 affectées au quartier « femmes » qui fut fermé début des années 1950. Actuellement, 32 cellules d’environ 8 m carré de superficie réparties sur 3 niveaux ouverts qui forment un cellulaire hexagonal. Les deuxième et troisième sections sont accessibles par un escalier en fer forgé donnant accès à des passerelles à encorbellement. Une magnifique charpente en bois soutient une lucarne donnant largement accès à la lumière du jour qui inonde le cellulaire.

La prison dispose également d’un atelier pour travaux d’entrepreneurs occupant quelques détenus à des tâches de manutention et de conditionnement. Derrière, une buanderie assure l’entretien du linge pénitentiaire et du linge des détenus isolés. Enfin, une salle polyvalente d’environ 50 mètres carré, construite début des années 60 comme chapelle, permet d’organiser des visites familiales à raison de 3 fois par semaine et d’autres activités diverses : formations, conférences, réunions, visites enfants/papa, concerts, etc.

 

Régime

 

La prison de Dinant est avant tout une maison d’arrêt ; un lieu de détention où sont incarcérés les hommes placés sous mandat d’arrêt par les juges d’instruction de l’Arrondissement Judiciaire de Dinant ou parfois d’autres arrondissements. L’établissement est organisé pour une vie quotidienne essentiellement cellulaire. En dehors des activités de loisirs et détente, travail, visites, le détenu vit en cellule fermée.

Ateliers

 

Les détenus peuvent effectuer des travaux domestiques et pouvant progresser au fil du temps selon les compétences acquises et la motivation au travail. Cela concerne les emplois de :

·                       cuisiniers (2) et aide-cuisinier (1)

·                       jardinier (1)

·                       bibliothécaire – écrivain (1/2)

·                       servants de section (2)

·                       servant centre (1)

·                       servant zone administrative (1)

·                       buandier (1)

·                       équipe technique entretien mobilier bâtiments (1 à 2).

Il y a également des travaux dits “industriels” effectués soient en atelier soit en cellule. Il s’agit de divers travaux de manutention et de conditionnement des matériaux divers pour le compte d’entreprises privées ou d’organismes divers donnant accès à une gratification calculée à la production (prix par pièce).6 à 8 postes sont occupables dans le seul atelier. Par contre, dans chaque cellule de petits travaux de manutention peuvent être effectués.

Activités pour les détenus

 

La formation et l’éducation

Au vu de l’infrastructure actuelle (peu de locaux pour les activités communautaires) et de la rotation importante des détenus à la prison de Dinant (majorité de prévenus), des modules de formations et des animations de courte durée sont privilégiés.

·                       Des cours d’alphabétisation individuels (français et mathématiques) ;

·                       un atelier d’informatique animé par un professeur du Centre d’Action Laïque de la Province de Namur : initiation à l’informatique pour quatre détenus maximum.

·                       Formation « techniques de recherche active d’emploi » : 2 modules de 24 périodes dispensés par un professeur de l’Institut d’Enseignement de Promotion Sociale de Namur.

·                       Formation « Techniques de nettoyage et d’entretien de son cadre de vie » 2 modules de 24 périodes dispensés par un professeur de l’Institut d’Enseignement de Promotion Sociale de Namur.

·                       Module de sensibilisation « Comment mieux gérer son budget de ménage » : une séance d’information de deux heures par un animateur de PHOENIX pour un groupe de douze détenus par trimestre.

·                       « Rencontres Mieux Etre » animées par deux animatrices du Service D’Education à la Santé de Huy, 12 séances de deux heures pour un groupe de douze détenus. groupe de réflexion et atelier artistique pour acquérir des outils pour apprendre à mieux se connaître, apprendre à gérer son stress, apprendre à mieux communiquer,  apprendre à gérer les conflits,..

·                       Un Espace Papa-Enfants est animé une fois par mois par les intervenants du Service d’Aide aux Détenus de l’Arrondissement judiciaire de Dinant.

 

Les activités culturelles et de détente

Les détenus ont accès à une bibliothèque bien fournie. Plusieurs jeux de société sont mis à leur disposition. Ils ont également la possibilité de louer une télévision, un lecteur de DVD et une collection de près de 350 DVD leur est proposée gratuitement.

Des concerts et des spectacles sont proposés ponctuellement dans la salle de visites (fête de Saint-Nicolas, fêtes de fin d’année, etc.).

La prison de Dinant ne dispose pas d’infrastructure sportive mais les détenus disposent d’une table de tennis de table et d’un kicker au préau. Ponctuellement, des tournois sont organisés entre détenus. De même, un équipement léger permet la pratique du mini-football au préau.